3D PrintShow Paris 2013 : quand l’impression 3D s’ouvre au grand public

Samedi dernier, j’ai eu la chance d’assister avec 2 collègues au 3D PrintShow : la première exposition internationale ayant lieu sur le territoire français dédiée à l’impression 3D.

3d-printshow-paris

J’étais comme un petit fou à ce salon ! Tout ce que j’avais pu voir sur Internet en vidéos ou en photos depuis un an sur le sujet étaient réunis devant mes yeux dans de gigantesques espaces au Carrousel du Louvre.

Pendant l’évènement, j’ai pu voir, photographié, filmé  des centaines d’imprimantes 3D en action, des logiciels de conception d’objets 3D, des scanners 3D (je me suis même fait scanné tout le corps), des objets d’arts et des figurines imprimés en 3D.

imprimante-makerbot

Je vous propose de voir concrètement comment se passe la création d’objets imprimés en 3D  à la lumière de ma visite au 3D PrintShow :

Mes  photos et vidéos prisent pendant le show vont me permettre d’illustrer chaque étape de la conception d’un objet 3D.

Comment conçoit-on un objet en 3D ?

Les experts de la modélisation 3D utilisent des logiciels de création 3D open source ou payants comme Blender, 3D Studio Max, AutoCad, Google Sketchup pour créer leurs œuvres originales. Voici une illustration de l’utilisation possible du logiciel 123D Design.

Vous n’êtes pas obliger de partir de 0 pour créer vos designs 3D. Vous pouvez aussi très bien commencer d’un design 3D existant que vous aurez récupérer sur Thingiverse ou 123App et lui apporter votre petite de touche personnalisation comme ci-dessous :

Pour concevoir des objets 3D, on peut aussi partir de vrais objets et les scanner image par image. C’est la machine alors qui reconstruira ensuite la modélisation 3D.

jeanviet-3d-corps

Au 3D printshow, j’ai vu pour ma part 2 scanners en action.

Le  Mephisto CX body scanner pour scanner un corps en intégralité


Le Makerbot Digitizer pour de plus petits objets


Notez que tout un chacun peut utiliser un appareil photo avec 123D Catch pour créer aussi de chez soi un objet 3D.  Il sera toutefois nettement moins précis.

Un fois votre objet 3D créé, vous devez l’exporter au format STL pour pouvoir l’imprimer en 3D.

Comment se passe une impression 3D ?

Une fois que vous avez votre fichier 3D au format STL, vous pouvez l’imprimer couche par couche avec une imprimante 3D.

impression-couleur

Les imprimantes grand public utilisent des filaments en plastique (ABS ou PLA) qui permettent une fois chauffés de créer un objet avec une seule teinte de couleur.

Les imprimantes professionnelles utilisent quant à elle de la résine en poudre et de l’encre couleur pour permettre d’avoir un objet imprimé en couleurs.


Selon la complexité de votre impression et les matériaux choisis, cela peut prendre 1h à imprimer (nain) ou plus de 5 h (pour la demoiselle).

Combien coûte une impression 3D ?

Pas mal d’imprimantes 3D  grand public tournent autour de 1 000 €, le kilo d’ABS ou de PLA coûte une vingtaine d’euros. Si vous avez un objet de 50 grammes à fabriquer, ça ne vous coutera qu’1 € l’impression.

Si vous voulez utiliser les services de QuodScan3D pour créer une figurine 3D complète de vous, il vous en coûtera 260 € l’impression couleur (60 € le scan, 200 € l’impression).

zlatan-figurine

Heureusement le service 3Dme de Cubify vous permet de le faire aussi pour 50 € avec le corps d’un footballer, basketteur, businessman,..  Sinon chez Sculpteo, on peut aussi avoir une coque 3D de téléphone personnalisée pour 30 €.

Une étude de l’université du Michigan va même jusqu’à démontrer que si on avait tous une imprmante 3D chez soi, on économiserait beaucoup d’argent (entre 300$ et 2 000$ / an).

cout-impression-3d

Les conclusions de l’étude sont pas mal faussées car ils partent du principe qu’on achèterait forcément des coques et docks iPhone et iPad pour toute la famille, des semelles orthopédiques, des pommeaux de douche et cela tous les ans ;-)

Faut-il s’acheter une imprimante 3D ? Et laquelle ?

Les imprimante Makerbot (2 000 $) et Cubify (1 200 $) sont de très belles machines mais elles ont largement dépassé pour moi le prix psychologique que je suis prêt à mettre dans une technologie encore en phase de balbutiement.

Personnellement, même si une imprimante 3D me permettra d’économiser l’achat de pas mal de jouets et accessoires high tech pour moi et ma fille, je ne suis pas prêt à y mettre plus que le prix de mon smartphone (soit 300 €).

printrbot

Heureusement, il existe la Printrbot une imprimante peu encombrante et open source dont le prix oscille entre 220 € (en kit) et 300 € (montée), qui a été financée il y a 2 ans via KickStarter (830 000 $ levés), et qui a récolté le prix de meilleur rapport qualité / prix dans le guide Make 2014 dédié à l’impression 3D.


Je l’ai pour ma part commandé en Kit sur le site officiel quelques heures après l’avoir vu au 3D Printshow et après avoir échangé quelques mots en anglais avec son créateur qui comme moi porte une montre Pebble ;-)


advertising


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>