Google Music Beta : obtenir une invitation et l’application Android en France

Depuis 2 jours, j’ai la chance de pouvoir tester Music Beta : le nouveau service de Google qui vous donne un accès instantané à votre musique perso partout (grâce au Cloud) : en wifi / 3g sur téléphone / tablette android, ou PC.

Music Beta by Google

Quelques personnes envieuses ;-) me demandent sur Twitter et sur Linkedin comment je m’y suis pris alors que le service est pour l’instant réservé aux américains… Avant de vous dire ce que je pense du produit, je vais donc vous révéler d’abord comment obtenir une invitation à Music Beta et comment installer l’aplication Android  quand on est en France !

Obtenir une invitation pour Google Music Beta

Pour obtenir une invitation pour Google Music Beta, il suffit de la demander sur cette page avec une adresse iP américaine (relisez mon vieux tuto foxyproxy pour y arriver).

Invitation Music Beta

Il suffit ensuite d’appuyer sur le bouton Request invitation et d’être super patient (ça doit faire 1 mois que j’ai fait la demande)…

Demande invitation

Installer l’application Music Beta sur Android

Une fois que vous aurez reçu l’invitation… Pas la peine de chercher l’application Music Beta sur le market ou d’essayer de l’installer depuis le market web si vous n’avez pas un opérateur américain…. l’application n’est pas dispo non plus pour les français sur les stores officiels.

Téléchargez plutôt le fichier apk depuis ce lien http://gordon.modaco.com/com.google.android.music.apk, déplacez-le ensuite depuis votre PC vers la SD card de votre android et installez-le depuis Astro Manager (si vous n’avez jamais fait ce genre de manips, regardez mon tuto d’install android 2.2 ici)

Une petite démo vidéo de la manip

Google Music Beta, c’est bien ou pas ?

Très sincèrement, je ne trouve pas que le service actuel Music Beta de Google soit très révolutionnaire… On est limité à l’écoute de sa musique perso, les quelques titres en streaming offerts sont complètement has been… dans la sélection Rap, j’ai le droit à Kriss Kross, Run DMC, et Da Brat ;-) Et on ne peut même pas acheter de mp3 !!

Musique has been un peu là ?

Le seul truc qui vale vraiment la peine pour l’instant est la capacité de stockage offerte par Google (20 000 titres !! soit 100 go si le titre moyen fait 5 mo) :

20 000 titres, ça c'est pas mal !

En attendant d’avoir votre invitation, vous pouvez toujours tester Amazon Cloud Player (sorti il y a 2 mois) qui offre moins de stockage gratuit (5 go) mais qui permet d’acheter des titres bien plus nombreux et plus actuels !


advertising


12 commentaires à propos de “Google Music Beta : obtenir une invitation et l’application Android en France

  1. le fichier apk n’est plus dispo sur le site de gordon modaco… En cherchant sur le net « com.google.android.music.apk » vous devriez en trouver d’autres.

  2. Merci pour l’astuce, mais j’arrive sur la page de login et puis après plus rien. Je ne peux pas continuer.
    J’ai même essayer de me créer un compte GMAIL avec résidence américaine mais rien n’y fait :s
    Une autre astuce ?

  3. Merci pour l’astuce ! :)
    Par contre, la méthode ne marche que pour les portable Android ? Pas de moyens d’accéder à sa bibliothéque ou d’uploader via PC ?

  4. Moi personnellement je n’ai pas fait toutes cette manipulation pour avoir le proxy.
    Rendez vous sur cette adresse et vous obtiendrez des sites qui feront office de proxy :http://www.free-proxy.fr/
    Vous n’avez plus qu’a naviguez grace a ca c’est facile d’utilisaton

  5. Merci pour l’astuce,
    ça s’est correctement déroulé pour moi,
    on verra quand je serai accepté =)

  6. pour ma part j’ai installé l’appli et uploader mes morceaux
    pour mon mobile htc desire j’ai installé l’appli com.google.android.music.apk mais pour autant je n’ai pas acces à mes morceaux….
    même après avoir demandé autorisation etc…
    quelqu’un dans la même situation a passé cette étape?

  7. Moi aussi j’ai envie, je rêve, je bave à l’idée d’avoir une invitation Gmusic… :(

  8. Je ferme les commentaires car quelques spammeurs essayent de détourner le trafic pour faire de la collecte d’emails… drôle d’époque !